Qu’est-ce que l’OSBD ?

Publié le 30 Nov, 2022

Philippe Parodi

Je suis formateur et thérapeute, maître praticien en PNL, certifié en Ennéagramme. Je suis aussi formé en Analyse transactionnelle, et master trainer de la méthode Persona. Actuellement dans le parcours de certification pour devenir formateur en Communication NonViolente (CNV), je suis en parallèle dans le parcours d’accréditation pour l’accompagnement individuel en AI-CNV.
Qu'est-ce que l'OSBD ?

Qu’est-ce que l’OSBD ?

 

Le processus de la Communication Non-Violente est parfois aussi appelé OSBD, qui est l’acronyme d’Observation, Sentiment, Besoin, Demande.

Ce processus en quatre étapes est, avec l’intention dont nous parlerons dans
un prochain article, au cœur de la CNV.

L’OSBD est à la fois très simple à comprendre, mais aussi nécessite de longues heures de pratique pour le mettre en œuvre tel qu’il a été conçu. C’est-à-dire pour être totalement au service du lien et de la relation.

Au départ, il y a un stimulus. Autrement dit, quelque chose qui a été dit, ou fait par quelqu’un, et qui suscite chez nous un ressenti agréable ou désagréable.

Le Bonhomme OSBD aide à retenir la méthode : 

Qu'est-ce que l'OSBD

ÉTAPE 1 : L’OBSERVATION

L’observation consiste à identifier précisément ce stimulus, et à le reformuler de la façon la plus fidèle possible. Ceci dans le but que notre observation ne soit pas entachée de jugement ou d’une interprétation quelconque. Car celle-ci pourrait stimuler les défenses ou les systèmes de protection de notre interlocuteur.

En langue girafe classique, cette étape se formule généralement par :
« Quand je te vois faire …. ou entend dire …. »

ÉTAPE 2 : LE SENTIMENT

La deuxième étape consiste à identifier en termes de sentiments, tels que les définit la CNV, la réaction émotionnelle générée par ce qu’a dit ou fait la personne.

À cette étape-là, une grande vigilance s’impose afin de s’assurer que ce sentiment nous appartient à 100 %. Aussi, il ne doit pas impliquer une autre personne, car ça nous priverait de notre pouvoir d’action et de choix possibles.

Elle se formule de la façon suivante : « je me sens …. »

ÉTAPE 3 : BESOIN

La troisième étape est celle des besoins. C’est vraiment l’étape cruciale du processus, puisque la reconnaissance du ou des besoins en jeu dans cette situation va  nous détendre.

En effet, elle nous permet de comprendre ce qui est à l’origine de notre ressenti, mais également nous donne les moyens d’agir dans le sens de ce que nous souhaitons.

La formulation classique est « parce que j’ai besoin de …. »

ETAPE 4 : LA DEMANDE

La quatrième étape de l’OSBD de la demande est une véritable mise en mouvement afin de déterminer la meilleure stratégie possible pour satisfaire le ou les besoins qui ont été identifiés à l’étape précédente.

On peut la formuler par « Serais-tu d’accord de …. ? »

 

Si l’on met bout à bout ces 4 étapes, cela pourrait prendre la forme suivante :

« Quand je t’entends dire que tu pars faire du vélo alors que nous recevons nos amis à déjeuner, je me sens stressée parce que j’ai besoin de soutien. Est-ce que tu veux bien vérifier qu’il y a tout ce qu’il faut pour le barbecue avant de partir ? »

Bien entendu, pour exprimer la méthode OSBD, nous pourrons adopter un mode d’expression moins formel dans la vraie vie (le langage « street girafe »).

 

Pour plus d’informations, vous pouvez aussi visiter le site officiel des formations de communication non-violente français, ou bien réserver un stage avec un formateur certifié.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.